0
Plateforme pour la culture / Lyon-région

«Faire redécouvrir des trésors oubliés»

Une nouvelle maison d’édition vient d’ouvrir à Lyon, Le Clos Jouve. Un projet mené par Frédérick Houdaer et Philippe Bouvier.

Ils sont tous les deux de la Croix-Rousse et c'est dans leur café favori qu'est né le projet de créer une maison d'édition. Le Clos Jouve, ce bar du boulevard de la Croix-Rousse, a donc naturellement donné son nom aux éditions lancées par Frédérick Houdaer et Philippe Bouvier. Le premier, romancier et poète, a été éditeur au sein de la maison A plus d'un titre. Le second, militant bien connu sur la colline lyonnaise, dirige Le Grain de Sel, journal communiste. 

Pas de romans dans cette maison d’édition. Mais des texte inédits. Michel Sportisse, qui a collaboré au Grain de sel, a été sollicité pour écrire sur le réalisateur Ettore Scola. Un premier livre qui inaugure la collection Sprezzatura, la nonchalance italienne. Un second ouvrage est déjà en réflexion, cinéma italien toujours.

Le Clos Jouve veut aussi «faire redécouvrir des trésors oubliés», à travers sa collection 

Champ Libre. Première publication : la réédition de «Profils perdus d'Antoine Vitez», de Jean-Pierre Léonardini. Un livre écrit en 1990 juste après le décès de cette figure du théâtre.

Le duo d’éditeurs a également fait appel à Jindra Kratochvil, vidéaste et poète d'origine tchèque. Il signe «Toutes mes pensées ne sont pas des flèches, un recueil de micro nouvelles absurdes.

Cette nouvelle maison d’édition mise avant tout sur la qualité graphique de ses livres. Pour cela, ils ont choisi de collaborer avec Malte Martin et l'atelier Ecouter pour voir. 

Plusieurs projets sont déjà bien avancés. Pour les découvrir, rendez-vous à la soirée de lancement le 25 octobre à 19h. Au café Le Clos Jouve, évidemment. 

Par Yves Le Pape, «Eclaireur de la Culture» pour mytoc.fr

Café Neuf du Clos Jouve, 32 Boulevard de la Croix-Rousse, Lyon 4.