0
Plateforme pour la culture / Lyon-région

La ville de Lyon a présenté son projet de transformation du Musée Guimet en Ateliers de la Danse. Avec un objectif affiché : «Revendiquer le rôle de Lyon comme capitale de la danse à l’échelle européenne».

Guimet se lance dans la danse

«Une reconversion ambitieuse». L’ancien Musée Guimet, fermé depuis onze ans, va accueillir en 2021 des Ateliers de la Danse. Un pôle dédié à la création et à l’éducation artistique, avec des studios de répétitions, des foyers pour les artistes, une scène avec gradins pouvant accueillir 500 spectateurs… «Une première en Europe», a souligné Dominique Hervieu, directrice de la Maison de la Danse, qui pourra notamment développer la pratique amateurs et poursuivre des expériences comme Babel 8.3. Ce nouveau pôle culturel permettra aussi la diffusion de spectacles au cours de temps forts comme le Festival Karavel, les Utopistes, Sens Interdits, la Biennale, les Nuits Sonores…
La rénovation a été confiée à l’architecte belge, Pierre Hebbelinck, et aux Lillois Heleen Hart et Mathieu Berteloot, qui ont déjà refait plusieurs salles de spectacles comme le Théâtre de Liège, l’Espace des Arts à Châlons-sur-Saône, Théo Argence à Saint Priest… Ils ont expliqué vouloir «métamorphoser l’édifice tout en préservant son âme grâce à un langage subtil, contemporain et non ostentatoire». L’immense verrière sera conservée et totalement rénovée. Tandis qu’un imposant escalier permettra d’accéder aux étages.
Des architectes qui souhaitent «aller dans les pas d’Emile Guimet», industriel et collectionneur lyonnais qui a créé ce musée en 1879 pour exposer des objets rapportés au cours de ses nombreux voyages à travers le monde. Un établissement qui va être transformé en patinoire en 1901, avant de redevenir un lieu culturel en 1913 et d’accueillir les pièces du muséum d’histoire naturelle de Lyon. Une collection qui va être rapatriée au Musée des Confluences en 2007, juste avant sa fermeture définitive.
26 millions d’euros vont être investis pour transformer cet ancien musée en«plateforme collaborative dédiée à la danse». Et ainsi «apporter une dimension internationale à la Maison de la Danse». Tout en espérant, dans quelques années, devenir «un des pôles culturels majeurs de Lyon».

Photos, de haut en bas : la grande salle de spectacles et une maquette du nouveau musée transformé en Ateliers de la Danse