0
Plateforme pour la culture / Lyon-région

Tribune. Après le succès de «Folia» cet été aux Nuits de Fourvière et en Espagne, Le Concert de l’Hostel Dieu sort un CD. Franck-Emmanuel Comte, directeur musical, raconte.

«Hâte de continuer l’aventure !»

«On a déjà travaillé avec Mourad Merzouki pour «7 Steps» en 2014, un ballet réunissant dix danseuses hip-hop de plusieurs pays européens qui évoluent sur des musiques italiennes. «Folia» est un projet encore plus dingue ! Une création pour les Nuits de Fourvière avec 17 danseurs, 7 musiciens et une chanteuse. 
La folia est une danse du 16e siècle qui vient du Portugal et qui a beaucoup voyagé en Méditerranée : Espagne, Italie, France… Mais aussi en Amérique du Sud. Une musique festive et métissée qui suggère l’idée d’une folie créatrice. J’ai également ajouté des tarentelles, des musiques encore plus populaires et toutes aussi festives. Ce qui permettait de tisser des liens entre plusieurs continents mais aussi entre musique savante et populaire. 
Mourad s’est emparé de ce thème de la folie. La folie du monde actuel qui va trop vite et qui maltraite la planète. D’où, sur scène, un globe représentant la terre, qui explose dans un nuage de poussière. Une humanité malade symbolisée par ces danseurs blafards avec leurs costumes sales.
Je fais toujours beaucoup de recherche pour trouver des manuscrits inédits, à la bibliothèque de Lyon mais aussi dans le monde entier. Car j’ai cette obsession d’ouvrir la musique baroque à d’autres influences : musique contemporaine, électro, musiques du monde… J’ai proposé des musiques plus rares, comme «Cachua Serranita», une folia péruvienne. Des motifs musicaux qui tournent en boucle et qui rappellent les loop de la danse hip-hop. Mourad a tout de suite pensé à un derviche qui tourne pendant un temps incroyablement long sur lui-même. Un des temps forts qui clôture le spectacle. 
J’aime aussi beaucoup le «Cum Dederit» de Vivaldi construite sur un motif lancinant et répétitif qui représente le sommeil. On a associé cet air à des sons électro. Ce qui offre un rendu incroyable. On reprend aussi la folia de Vivaldi avec sa vingtaine de variations qui donne un côté hypnotique. 
Je lui ai proposé trois heures de musique pour en conserver une. On a beaucoup discuté pour voir ce qui s’adaptait le mieux à la danse. Ce qui a exigé d’allonger ou raccourcir certains titres, les dynamiser… Au départ, on était vraiment dans un laboratoire, on explorait. Puis on a répété une première fois, on a laissé infuser, on s’est revu… On a travaillé près d’un an et demi. Mais au final, c’est Mourad le directeur artistique, donc c’est lui qui a décidé. Même si on est dans une co-construction artistique. C’est d’ailleurs pour ça que les musiciens sont tous sur scène et interagissent avec les danseurs. Il y a vraiment une belle osmose. Ce qu’on retrouve dans «Boxe boxe», une autre création de Mourad Merzouki avec le Quatuor Debussy. Mais dans «Folia», on va encore plus loin avec Heather Newhouse, une cantatrice talentueuse qui peut vraiment jouer avec les danseurs car elle n’a pas la contrainte de porter un instrument. 
Pour les musiciens, c’est compliqué de jouer par coeur car cela nécessite un gros travail de préparation. Et pas mal de concentration sur scène pour évoluer avec les danseurs. Mais c’est une magnifique opportunité qui nous permet d’aller plus loin dans l’incarnation de nos musiques. 
Quand on a vu les critiques unanimes autour de ce ballet, on a eu envie de sortir un disque. Pour toucher un public au-delà du baroque et démocratiser cette musique dite savante. On a enregistré en juillet dernier à Cailloux-sur-Fontaine au studio de La Salamandre, avec l’ingénieur du son Pascal Cacoualt et avec Grégoire Durrande sur la partie électro, ce qui apporte un peu de peps au baroque. L’album est sorti fin novembre. Avec un très beau livret de photos du spectacle prises par Julie Cherki.
On sait déjà que «Folia» va être repris cet été dans plusieurs festivals en France et en Allemagne. Avant de tourner la saison prochaine. On a hâte de continuer l’aventure !»
 
«Folia» accessible sur Arte Live : https://www.arte.tv/fr/videos/082953-000-A/folia-de-mourad-merzouki-aux-nuits-de-fourviere/
Pour acheter l’album http://www.concert-hosteldieu.com/produit/folia/
Disponible également sur les plateformes de téléchargement
Photos : Julie Cherki