0
Plateforme pour la culture / Lyon-région

Le triomphe de «Folia»

Après les Nuits de Fourvière, nouveau succès pour «Folia» de Mourad Merzouki au Radiant. Par Yves Le Pape, «éclaireur de la Culture» pour mytoc.

A la seconde même où le spectacle s'achevait, toute la salle était debout pour applaudir. Admiration unanime. Pour un triomphe totalement légitime. Pourtant le pari du chorégraphe était risqué. 

Danser de façon contemporaine sur de la musique baroque n'allait pas de soi. Certes les musiciens du Concert de l'Hostel Dieu ont, par moment, montré que le jazz ne leur était pas inconnu. Mais, pour l'essentiel, c'est au XVIIe et au XVIIIe qu'on se situe.

Les musiciens, le plus souvent au fond de la scène, se glissent parfois au milieu des danseurs et la chanteuse prend part, quelques instants, à la danse.

Car «Folia» c'est d'abord de la danse. On peut lire parfois que c'est un spectacle de hip-hop car c'est de là que vient effectivement Mourad Merzouki. Mais le chorégraphe lyonnais se situe désormais dans la lignée des plus grands comme Gallotta et Decouflé.

Il a autour de lui une troupe magnifique. Un spectacle qui se conclut avec un splendide moment de danse soufie.

«Folia» va sans doute marquer l'histoire de la danse en France. Et la tournée qui s'annonce sera certainement un immense succès.