0
Plateforme pour la culture / Lyon-région

«Les cuivres autrement»

Pour sa 23e édition le Festival Cuivres en Dombes veut s’ouvrir au monde. Tribune de Camille Marchalot, directrice artistique.

«L’ambition de ce festival est de mettre en valeur les cuivres : trompette, cor, trombone, tuba… Mais aussi le patrimoine de la région, historique, culinaire et naturel. Nous travaillons donc avec l’office du tourisme de la Dombes, pour permettre à notre public de découvrir le territoire en organisant notamment des visites guidées : église de Villars-les-Dombes, cité médiévale de Châtillon-sur-Chalaronne… Ou encore des ateliers dégustation avec la chocolaterie Richart. A la buvette et pour la restauration rapide, on travaille en local : bière bio, vins du Bugey et produits de terroir !

Cette année, nous avons opté pour une présentation des cuivres autrement. En souhaitant se démarquer de cette image classique voire élitiste et en s’ouvrant à d’autres esthétiques avec, par exemple, le Brussels Jazz Orchestra, un big band mondialement connu qui sera en ouverture de Cuivres en Dombes le samedi 20 juillet au château de la Grande à Lapeyrouse, pour un magnifique hommage à Jacques Brel. Nous consacrons aussi une journée aux familles, le 21 juillet au domaine de Ronzuel à Chalamont. Avec une batucada, un grand pique-nique, un spectacle sud-américain du Jiripoca Band, une représentation de cirque… 

Mais nous conservons toujours notre identité avec le concert d’un ensemble classique, le German Brass. Des artistes qui sont, selon moi, les meilleurs au monde dans le domaine des Big Jazz Band. Ou encore le Pentabrass Quintette de Cuivres, issu de l’orchestre de l’Opéra de Turin. Et pour clore cette édition 2019, nous organisons une soirée Cuivres du Monde le 27 juillet à Saint Trivier sur Moignans. Un double plateau avec deux fanfares : le Spectre d'Ottokar originaires de Balkans, et le Gangbé Brass Band du Bénin.

Nous proposons aussi douze concerts gratuits qui ont lieu principalement les après-midis durant tout le festival. Avec notamment, la Fanfare des Pavés, le 18 juillet à Condeissiat. 25 artistes qui interprètent un répertoire varié du classique aux musiques tziganes. Mais aussi le groupe Jimmy qui déambule en musique au milieu du public. 

Ces concerts gratuits servent également de tremplin aux jeunes musiciens. Ça sera d’ailleurs l’occasion d’entendre les élèves du stage Objectif Brass, qui a pour but d’améliorer et approfondir la pratique des musiciens de fanfares. 

12 spectacles gratuits, six concerts en soirée, un mélange de têtes d’affiche et de répertoires peu explorés… De quoi attirer un public toujours plus large !»

Cuivres en Dombes du 5 au 27 juillet