0
Plateforme pour la culture / Lyon-région

Les femmes envahissent Gerson

L’Espace Gerson vient de dévoiler sa programmation 2019-20. Avec beaucoup de têtes d’affiche. Mais aussi une large place accordée aux humoristes féminines.

«Des coups de coeur, des habitués et des découvertes». L’Espace Gerson mise sur une recette qui fait ses preuves depuis plusieurs années, un habile mélange de jeunes artistes et d’autres, plus confirmés. Pour cette nouvelle saison, le café-théâtre situé dans le 5e arrondissement de Lyon, à deux pas de la gare Saint Paul, compte sur les femmes. La moitié de ses 48 spectacles. Parmi elles, Céline Frances dans «Ah qu’il est bon d’être une femelle». Un one-woman-show dans laquelle elle interprète toutes une série de personnages, uniquement des femmes. Mais aussi Olivia Moore qui, après avoir raconté sa vie de mère de famille, parle d’amour dans «Egoïste». Dans un autre style, Evelyne Cervera et Cécile Lopez, un duo spécialisé dans la parodie et l’auto-dérision. A signaler également, Sophie Imbeaux dans «Le monde merveilleux du colibri» où elle se glisse dans la peau de Camille, une célibataire sans amis. Tandis qu’Emma Loiselle, ancienne avocate de 28 ans, propose un spectacle cynique et sans tabou, «Enfant de mère en fille depuis que l’homme est homme». 

Cette saison, de nombreuses stars féminines vont aussi défiler à Gerson et dans leurs salles partenaires, notamment au Radiant : Sophia Aram qui s’intéresse au mouvement metoo, Elisabeth Buffet qui évoque son nouveau statut de quinquagénaire, Marine Baousson «lesbienne invisible» qui va découvrir son homosexualité… Mais aussi Anne Roumanoff, La Bajon, Christelle Cholet, Julie Ferrier…

Les hommes seront aussi présents, générations et styles bien différents : Alex Lutz, Stéphane Guillon, Frédéric Fromet, Laurent Baffie, Alex Vizorek, Max Bird, Oldelaf, Jean-François Derec… Et Bernard Mabille qui animera «La grande soirée des râleurs» à la Bourse du Travail.

Gerson va aussi accueillir des artistes qui viennent tester leur nouvelle création auprès d’un public lyonnais réputé difficile. Comme Thomas Wiesel, ancien comptable en Suisse devenu humoriste, il est notamment passé par le Jamel Comedy Club avant de se produire au festival de Montreux. Mais également Arnaud Cosson qui revient avec de nouveaux sketchs et de nouveaux personnages. 

Quelques artistes locaux seront aussi à l’honneur. Thierry Marconnet avec «Sort de son cocon», un seul en scène dans lequel il évoque «l’enfant qu’il était, l’ado qu’il est resté, le père de famille qu’il essaie d’être et le retraité qu’il sera». Un spectacle écrit par Jacques Chambon, le célèbre Merlin de Kaamelott. Et Aurélien Cavagna qui invite ses amis humoristes dans «Culture plus confiture moins», une fausse émission radio où des musiciens viennent présenter leur album. 

Pour ouvrir la saison, la petite équipe de Gerson joue la carte de la fidélité avec Manuel Pratt et son humour décapant. Juste après l’apéro de rentrée du 9 septembre. Encore une belle saison pour les fans d’humour. Avec une programmation qui joue la carte de la diversité !   

Photo : Olivia Moore