0
Plateforme pour la culture / Lyon-région

«On aime se faire peur»

«Anthologie du cauchemar» aux Célestins. Un spectacle unique, magique et poétique. Vu par Christine Hulard, «Eclaireur de la Culture» pour mytoc.fr

Une femme baignée de lumière dans un décor sombre se couche et s'endort. Le «cauchemar» commence : la mort s'avance vers la dormeuse, des animaux extraordinaires côtoient des personnages fantastiques, des hommes en noir masqués de blanc, des sirènes aux longs cheveux bruns, un homme qui court vers l'infini, un danseur-araignée… Des mages de prisons et de paysages alternent avec des tableaux, alors que des panneaux glissent dans l'ombre pour passer d'une scène à l'autre. Un ballet surréaliste entre conscient et inconscient, réel et virtuel, blanc et noir, lumière et ténèbres. Simplicité des corps et sophistication des techniques.

Dans cette «Hantologie», le metteur en scène Karl Biscuit propose de «voyager au bord d'un lac» avec ce cauchemar comme «valise : rêve noir, ténèbres, peur, enfance, psychanalyse…». Marcia Barcellos, la chorégraphe, a imaginé un «univers onirique» qui explore le «labyrinthe de l’inconscient» avec des images fantastiques.

Pour que la magie opère, toutes les disciplines sont convoquées : création de personnages, danse, jeux de scène, vidéo, trucages, machinerie, bandes-son… Les costumes fabuleux font oublier les harnais et les échasses qui transforment les danseurs en monstres, en géants ou en voltigeurs. 

«On aime se faire peur», explique Karl Biscuit. Un moment de folie. Une invitation aux rêves.

«Anthologie du cauchemar», mise en scène Karl Biscuit, chorégraphie Marcia Barcellos. Avec Tuomas Lahti, Tom Lévy-Chaudet, Caroline Chaummont, Daphné Mauger, Sara Pasquier. Au Théâtre des Célestins. Durée 1h10. À partir de 10 ans.