0
Plateforme pour la culture / Lyon-région

Plaidoyer pour les «feignasses»

Seule en scène, Vanessa Kayo raconte pourquoi elle est  hyperactive et pourquoi elle rêve de ne rien faire. Du rire au Toboggan.

«Lady Marmalade»

Une musique de carbet pour accueillir cette jeune comédienne, une petite brune, mince et très vive, qui enchaine les poses sexy. Succession de noirs et de lumières. Puis silence.  

«On se calme ! Enfin je me calme…» Hyperactive, Vanessa Kayo fait un travail sur elle-même pour devenir une feignasse. Pas facile lorsqu’on a bouleversé sa vie. «Prof-mariée-rangée» elle est devenue «humoriste et mère célibataire». Long plaidoyer pour les femmes qui voudraient ne rien faire mais qui ne peuvent pas se le permettre. Boulot, enfants, factures, épilation… Et en plus, trouver un «mec normal».

Sa technique pour se détendre : faire des roues. 

Vanessa raconte sa vie mais pas seulement. Des histoires inspirées de son entourage. Sa mère, sa sœur, ses copines ..

Tout le monde en prend pour son grade. Elle commence par ses parents puis demande au public le nombre de jours à ne pas dépasser pour leur rendre visite. Réponse unanime : pas plus de deux. Elle parle beaucoup de celle qui l’a mise au monde. «De temps en temps j’ai envie qu’elle meure, comme tout le monde non ?»

Elle évoque aussi l’époque où elle était professeur de français dans une ZEP. «La zumba c’est toutes les danses en une, un peu comme prof, tu es seul et tu as tous les emmerdes». Même son fils n’est pas épargné. Elle l’aime évidement. Mais heureusement précise-t-elle, de temps en temps il se prend «le coin de la table» et ça le calme.

On a droit aussi à quelques caricatures : le lourdaud qui la drague dans le train, son professeur de surf, son gynécologue… Elle propose même de monter un parti féministe, le POUF, Parti Original pour l’Union des Feignasses. «Le 21e siècle sera celui des feignasses ou ne sera pas», conclut la comédienne. Une sacrée énergie ! 

Le public pouffe de rire. En particulier les femmes qui semblent se reconnaitre dans tous ses sketchs. Un spectacle à aller voir pour se détendre.

Manon Benoiston

«Feignasse hyperactive» texte et interprétation de Vanessa Kayo, mis en scène Vincent Azé. 

Durée : 80 minutes. Dans le «off» du festival d’Avignon du 15 au 27 Juillet.