0
Plateforme pour la culture / Lyon-région

«Tout ça doit vivre dans le réel !»

Facebook affirme sa présence à Lyon en donnant un coup de projeteur sur les milliers de groupes très présents dans cette ville. Avec un guide des envies et une volonté d’aller au-delà du virtuel !

«Vous êtes en chemin ?»

Mails, sms, appels téléphoniques… Jusqu’à la dernière minute ! 

Tout sauf des amateurs, l’équipe de Facebook qui organisait ce mercredi matin à Lyon une réunion dans un espace de coworking, au bas des pentes de la Croix-Rousse, pour présenter son «guide des envies lyonnaises». Guide papier, oui, oui. 

Au micro, Michelle, responsable communication pour l’Europe du Sud. Une blonde en robe blanche, avec accent US qui vante «au-delà des communautés virtuelles, les communautés réelles». Au programme : se rencontrer, échanger, partager, s’entraider… Et trois mots clefs : idées, volontés, passions. «Tout cela doit vivre  dans le réel !»

Bref Facebook débarque à Lyon. En s’appuyant sur un duo, Chloé et Ben, pour «créer du lien». Pas vraiment une terre inconnue puisque 18 000 groupes sont déjà actifs dans cette ville. Une démarche qui est «au coeur du projet» de ce géant du net qui affiche 36 millions de fidèles en France et 22 millions de groupes !

Deux communautés ont été mises en avant au cours de cette réunion avec Alexia, 21 ans, d'abord qui raconte son histoire : anorexique, un père mort à sa naissance, victime de harcèlement scolaire, abusée sexuellement… Elle a créé à Paris le groupe Teaser pour «accompagner les femmes fragilisées». En leur permettant de s’exprimer mais aussi de «trouver des clefs pour se reconstruire».  

Christian, fondateur de Wanted, la trentaine, barbu et de jolis tatouages. Il vient de Bordeaux et représente un groupe où, au départ, on échangeait des bons plans. Après l’attentat du Bataclan, il a pris un virage pour «favoriser l’entraide et la coopération sociale au quotidien». Une communauté qui s’active pour accompagner des chômeurs, des sans-abris, des migrants… 

Des réussites célébrées par Facebook. «Ce sont eux qui parlent le mieux de nous», a conclu Michelle, fan de running, qui, elle-même, a rejoint une communauté qui courre avec des non-voyants.

Alors ce guide ? Une quarantaine de pages qui recense dix envies soutenues par des groupes lyonnais : envie de découvrir un restaurant, de faire la bringue, de donner un coup de main, de découvrir la ville… Manque un peu de culture, comme toujours !