0
Plateforme pour la culture / Lyon-région

Jolie performance à l’Atrium du peintre Sébastien Brunel qui a réalisé en direct une dizaine de tableaux, accompagné par les deux musiciens du YuMi Duo.

Une odyssée magique !

Centre culturel de Tassin-la-Demi-Lune, un après-midi de décembre. Quelques notes douces sur un immense xylophone en bois. Une clarinette le rejoint. Entre les deux musiciens, une silhouette accroupie au sol se penche sur une grande feuille immaculée. Face à lui une petite caméra et un spot. Et en fond de scène, un écran qui projette des images. Son geste qui va faire naitre de superbes tableaux.
Des traits simples, d’abord à l’encre noire, qui esquissent les crêtes d’un paysage désertique, un bateau dans la tempête, une femme de dos, cheveux dans le vent alors qu’un étrange instrument métallique murmure une mélodie orientale.
Première séquence de ce spectacle qui va raconter une belle histoire en quelques tableaux. Devant un parterre d’enfants conquis.
Couleurs ou noir et blanc, stylo ou pinceau, gouache ou aquarelle. A peine une hésitation avant de se lancer sur sa page blanche puis l’artiste fait surgir les premières formes, les développe, les affine… Beau suspens pour le public qui cherche à deviner l’image qui nait sous ses yeux. Toujours surpris par le final.
Des traits épurés, une tache, une ombre, une coulure, un voile. Tout s’impose avec légèreté, comme une évidence : l’émotion d’un visage, le mouvement d’un corps, l’atmosphère d’un paysage... Une profondeur. Traits sombres, parfois simplement suggérés parfois plus marqués, masses colorées et denses ou pastels très aquatiques. Avec les deux musiciens qui improvisent pour accompagner ces créations en direct. Comme ce village sur pilotis qui s’enflamme dans un feu d’artifice de rouges et de jaunes, sur les notes déchirantes d’un piano saturé. Ou encore cet océan tout en nuances de bleu où jaillit un monstre marin accompagné par les sonorités planantes d’un handpan. Magique !

Agathe Archambault

“L’Odyssée de Yuna”, Concert dessiné avec Sébastien Brunel et le YuMi Duo