0
Plateforme pour la culture / Lyon-région

Un groupe de librairies solidement implanté dans le Nord de la France est en train de racheter le Lyonnais Decitre qui exploite une dizaine de points de vente dans la région.

Vent du Nord sur Decitre

Ce n’est pas encore signé. Mais les négociations sont suffisamment avancées pour que l’acquéreur potentiel annonce officiellement ses intentions. Il s’agit du Furet du Nord.
A l’origine de ce groupe, un proviseur de lycée, Georges Poulard, qui décide en 1936 de transformer un petit magasin de fourrures situé dans le centre de Lille en librairie. Après la guerre, un de ses employés, Paul Callens, fils de boucher, lui rachète ce fond de commerce. Passionné de livre et de lecture, il décide alors de voir grand. En ouvrant une librairie de 200 puis 600 m2 dans cette même ville. Et il innove : libre-service, mise en avant des livres de poche et des livres jeunesse mais aussi organisation de dédicaces d’écrivains. Puis il commence à ouvrir d’autres magasins…
Mais en 1999, l’entreprise est rachetée par le groupe Lagardère-Hachette qui la cédera quelques années plus tard au fond d’investissement Butler Capital Partners. Avant que Crédit Agricole en prenne le contrôle il y a dix ans.
Malgré ces changements d’actionnaire, le Furet, qui conserve son nom, continue à se développer. Vidéos, CD, billetterie spectacles, loisirs créatifs… Et sur le net avec un site qui compte désormais un million de références. Sous l’impulsion de son Pdg, Pierre Coursière, 55 ans, entré au Furet il y a une quinzaine d’années. Ancien élève de l’INSEEC à Bordeaux et de l’Ecole de Commerce de Toulouse, après un bref passage chez Mark & Spencer à Paris, il travaille pendant 7 ans à la FNAC, notamment en Italie avant de prendre la tête du Furet au début des années 2000.
Aujourd’hui son groupe compte une vingtaine librairies en majorité dans le Nord mais aussi en région parisienne et en Belgique. La librairie de Lille qui s’étend sur 8 000 m2 accueille plus de 10 000 visiteurs par jour. L’année dernière, cette entreprise a réalisé 82 millions de chiffre d’affaires dont 60% dans le livre avec près de 500 salariés.
L’origine du Lyonnais Decitre est assez similaire. Ce groupe qui compte aujourd’hui dix librairies de 900 m2 en moyenne, essentiellement dans la région Rhône-Alpes a été fondé par Henri Decitre en 1907. Avec son associé, ils reprennent une petite librairie située Place Bellecour à Lyon en se spécialisant dans le livre religieux. La boutique s’agrandit pour s’étendre sur 500 m2 tout en diversifiant ses activités : littérature, jeunesse, musique… En 1972, Pierre Decitre, fils du fondateur, reprend en main l’entreprise et il va alors ouvrir d’autres librairies à Lyon mais aussi à Ecully, Saint-Genis-Laval, Annecy, Grenoble, Chambery… Son fils Guillaume, qui travaillait jusque là en Californie dans la finance, lui succède en 2007 et il va se concentrer sur le web. Aujourd’hui, son site compte 1,5 millions de références. Avec 1,5 millions de visiteurs par mois, ce qui en fait le 3ème opérateur français. Decitre est également très impliqué dans le livre numérique, la location de base de données et le service aux bibliothèques.
En 2008, Finadvance Capital prend la majorité dans ce groupe, le Pdg et sa famille conservant alors 37% du capital. Mais Guillaume Decitre réussit quelques années plus tard à en reprendre le contrôle. Avec le soutien de la famille Mérieux et du fils de l’ancien maire de Lyon Michel Noir.
L’entreprise a réalisé, avec environ 300 salariés, un chiffre d’affaires de 63 millions d’euros l’année dernière, dont 40% dans le livre. Pour un résultat de 2 millions d’euros.
Le nouvel ensemble comptera donc plus de 30 librairies qui continueront à être exploitées sous leur nom, avec une expertise sur le web mais aussi une expérience dans l’animation autour de l’écriture et de la lecture. Alors que Pierre Coursières, qui dirigera cet ensemble, ne cache pas son intention de continuer à innover : «On ne peut plus gérer une librairie à la papa». Reste à savoir quel sera le rôle de Guillaume Decitre, 52 ans, dans cette nouvelle aventure.

Isabelle Laroche

Photo : Guillaume Decitre, Pdg du groupe Decitre